ImprimerEnvoyer

Bookmark Us

Gestion rigoureuse

Le recours aux emprunts obligataires

Depuis 2001, la politique de financement de la SAGESS, réactive et protectrice, se caractérise par une pratique peu utilisée par les autres entités centrales de stockage (ECS) en Europe : le recours récurrent aux marchés financiers par le biais d’émissions obligataires. Le financement obligataire garantit une stabilité financière sur le long terme :

  • 14 emprunts obligataires lancés sur les marchés depuis 2001,
  • derniers emprunts obligataires :
    • émission janvier 2016 : 600 M€ sur 7 ans
    • émission octobre 2016 : 600 M€ sur 12 ans
  • encours obligataire :
    • au 31 décembre 2016 : 4 600 M€
    • au 31 décembre 2017 : 4 100 M€

Cet outil de financement se révèle particulièrement adapté aux objectifs de gestion structurelle long terme des stocks stratégiques, présentant une dépendance moindre vis-à-vis des moyens de financements traditionnels. La crise d’octobre 2008 a permis d’illustrer le retrait possible des banques d’un marché dans sa totalité. Autres atouts :

  • un financement long terme à moindre coût (les emprunts obligataires à taux fixe majoritairement swappés en taux variable),
  • une gestion contrôlée des maturités des dettes de la SAGESS alignée avec nos plans de financement,
  • une exposition aux investisseurs nationaux et internationaux.

La maturité des emprunts obligataires est échelonnée dans le temps entre 2019 et 2028. Les échéances de la dette ont été étalées et rallongées lors des dernières émissions. L’objectif de la stratégie financière de la SAGESS est de continuer à gérer dans le temps, la maturité de ses emprunts obligataires.

emprunts obligataires

Une stratégie proactive de gestion des risques financiers

emprunts obligatairesAfin de garantir une gestion responsable des risques financiers, la SAGESS les anticipe pour mieux les maîtriser. La SAGESS se finance quasi intégralement par emprunts, avec le maintien en permanence d’une proportion significative de ressources à long et moyen terme, dont les échéances sont réparties dans le temps afin de minimiser les risques éventuels de liquidité (négociations d'un crédit syndiqué non tiré comme assurance financière, création d’un pool bancaire solidaire…).

De plus, en matière de risque de taux, du fait de la faible sensibilité du système de stocks de réserve à ces effets, et du fait de l’absence de rentabilité d’une couverture sur une base long terme, la politique financière repose sur un financement sur taux variable.

Concernant le risque de change, la politique est de réaliser l’intégralité des opérations en Euros afin d’éviter tout risque de cette nature.

Toute opération sur produits dérivés doit recevoir l’approbation préalable du Conseil.

Enfin, les aspects Risques et Assurances font l’objet d’une attention particulière. Une revue complète est conduite périodiquement pour identifier et analyser les risques auxquels la SAGESS est exposée tant sur le plan qualitatif (nature des risques) que quantitatif (estimation de l’amplitude et des probabilités d’occurrence). Les garanties d’assurances sont en conséquence revues, adaptées et optimisées tant que nécessaire. La couverture par assurances de la SAGESS est large et recouvre tous types de dommages, et quelle qu’en soit la cause, à ses biens (ses produits, ses actifs), les dommages aux tiers (responsabilité civile, y compris environnement), les dommages au personnel à la fraude et à la cyber-sécurité.